La répétition dans l’éducation et l’apprentissage

Notre cerveau a besoin de trois passages pour assimiler une nouvelle information et 21 jours environ pour adopter une nouvelle habitude. La répétition est donc une chose essentielle pour l’apprentissage, surtout pour les enfants. Ces derniers ont besoin d’être captivés, d’avoir envie d’apprendre, de faire des erreurs et de corriger par eux-mêmes pour enfin absorber totalement l’information et passer à d’autres connaissances et l’éducation Montessori est tout indiquée pour cela.

La répétition, une affaire de neurones

Pourquoi la répétition est-elle si importante pour l’apprentissage ? La raison est que face à l’apprentissage ou l’acquisition de nouvelles informations, certains de nos neurones s’associent et forment des connexions synaptiques entre elles pour les assimiler. C’est comme des routes qui relient plusieurs villes. La répétition et la révision permettent de renforcer ces nouvelles connexions et ainsi ancrer les informations dans la mémoire à long terme. Cela nous permet d’accéder à ces informations de manière plus rapide.

Il arrive qu’il y ait de mauvaises connexions, ce sont les erreurs et elles sont essentielles, car elles permettent de construire de nouvelles connexions plus appropriées (apprendre de ses erreurs). Plus vite on comprend l’erreur, mieux c’est, car si l’on met du temps les mauvaises connexions vont se renforcer et il sera alors plus difficile de les effacer.

Maintenant que vous savez l’importance de la répétition pour le cerveau humain, il est primordial de la considérer pour l’éducation de vos enfants. Pour un meilleur apprentissage, pensez à faire de courtes sessions avec des pauses régulières. Pour les enfants de 5 à 12 ans par exemple, une pause de 5 minutes toutes les 20 minutes est bénéfique. De même, l’environnement où l’enfant effectue son apprentissage est important. Par exemple, il a été scientifiquement prouvé que la musique classique a des effets bénéfiques sur les neurones et favorise l’apprentissage.

La répétition et la méthode pédagogique Montessori

La vitesse et la facilité d’apprentissage dépendent de 4 facteurs clés, dont l’attention, l’engagement actif, le retour d’information et la consolidation.

L’attention

Pour apprendre à l’enfant, il faut éveiller ou captiver son attention. C’est essentiel et il faut pour cela utiliser des matériaux qui soient attractifs, mais qui ne distraient pas l’enfant de la tâche principale. Les matériels Montessori sont conçus pour être à la fois attrayants et éducatifs en captant l’attention des enfants grâce aux formes et aux couleurs ou encore aux matières utilisées (comme ce boulier abaque multicolore de 1 à 10 pour apprendre les opérations de base).

Pour améliorer les capacités d’attention de l’enfant, vous pouvez imaginer plusieurs activités Montessori. Par exemple, vous pouvez lui donner des jouets Montessori qui renforcent la motricité fine tels que les puzzles en bois, jouer à des instruments de musique (harmonica, flûte en bambou, maracas multicolores…) ou pourquoi pas pratiquer la Méditation Pleine Conscience.

L’engagement actif

L’engagement actif est important, car il faudrait en effet que l’enfant ait envie de participer à l’activité, d’apprendre les nouvelles connaissances que vous vous apprêtez à lui fournir. C’est mieux qu’être contraint par une personne ou un intervenant extérieur. C’est pour cela qu'en pédagogie Montessori, la méthode est de laisser libre cours à l’enfant. C'est important. L’adulte n’est là que pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de danger, mais n’intervient pas même si l’enfant fait des erreurs. Erreurs qu’il ou elle corrigera en réessayant ensuite les jeux Montessori que vous lui aurez donnés par exemple.

Le retour d’information

Le retour d’information fait partie du processus d’apprentissage. C’est le moment où l’enfant a déjà une image mentale de la notion, mais qu’il se trompe et fait une erreur. Donc la prédiction générée par son cerveau était fausse, ce qui le pousse à en apprendre davantage et à dépasser les obstacles. Les erreurs sont donc positives et permettent de parfaire l’apprentissage.

À ce stade, il est inutile de donner des punitions lorsque l’enfant fait des erreurs. Au lieu de continuer son apprentissage, il aura peur, se sentira stressé, frustré et surtout connaîtra un sentiment d’impuissance qui est très nuisible.

La consolidation

La consolidation c’est l’automatisation des connaissances. Les meilleurs moyens d’accéder à cette automatisation sont la répétition, l’entraînement et surtout un bon sommeil. D’ailleurs, il a été souvent évoqué que la qualité du sommeil permet de remédier aux troubles de l’apprentissage. Un bon sommeil améliore la mémoire et la concentration.